Quelques images HA 6nm avec l'Epsilon-180.

 

Le Site :


Engarouines, département 84.
Suite à la sympathique invitation de mon ami Laurent, j'ai pu sortir de la morosité météo
qui sévit ce mois de juillet un peu partout en France et sur l'Est notamment.
Encore un grand merci à toi Laurent !
 
Etat des lieux
 
Les environs en plein cagnard...
 
Etat des lieux
 
Les instruments sont toujours plus impressionnants de visu dit-on !...
Donc fo voir :)
A tout seigneur tout honneur, je commence par le scope de Laurent :)
 
Newton 500 F/3
 
Ca commence toujours comme a en montant dans la coupole :)
Ce barillet donne à Laurent une précision de collimation à la hauteur de l'optique.
Evidemment il faut se trouver sur place car ce réglage ne se controle pas (encore ?) par internet contrairement aux fonctions classiques du télescope.
 
Newton 500 F/3
 
Ouh la la quelle vue ! :)
La ST-L participe à l'obstruction pffffffff... :)
 
Newton 500 F/3
 
Quel miroir !!! Parabolique 500 F/3 !!!! Y a du savoir-faire derrière.
Eh oui déjà poussierreux, c'est preuve qu'il sert souvent :)
Et puis les photons se bousculent grave au portillon à F/3 !
 
Newton 500 F/3
 
Manque de champ encore une fois pour voir l'ensemble mais c'est vraiment sympa à regarder le carbone !
 
Systeme Keller
 
Ca respire la santé de ce coté aussi !
Le correcteur type Wynne donne un cercle image de diamètre 70mm, c'est pas du luxe pour une ST-L.
La focalisation motorisée se fait par déplacement de la caméra seule.
 
Monture Valmeca
 
N'en jetez plus ! Cette monture a 2 arcsec d'erreur périodique.
L'autoguidage n'a qu'à bien se tenir !
Le controle distant par PC sous Prism du télescope laisse reveur.
Page web de Laurent Bernasconi.
 
Etat des lieux
 
Et a continue ainsi tous les soirs du séjour...
Pince-moi je rve il fait encore 25 degrés là !
Bon allez fo redescendre sur terre, quelques mètres plus bas :)
 
 

Le setup :

 
E180 sur EM-200 Temma2
 
La monture EM-200 presque en limite de charge ici convient encore parfaitement pour ce télescope de courte focale.
L'ensemble est encore exploitable par vent faible.
Pas de pb d'équilibrage sur les 2 axes.
 
E180 sur EM-200 Temma2
 
Système imageur :
 
Epsilon-180 (focale 500mm, F/D 2.8).
Microfocuser ISC.
Caméra CCD Platinum externale Kaf1603ME sur EthernAude (capteur à 47mm de la sortie du correcteur).
Echantillonnage 3.71 arcsec par pixel.
Filtrage : HAlpha 6nm 50.8 Astronomik.
Grand axe du capteur parallèleà l'axe DEC pour les images ci-dessous.
Champ RA : 63 arcmin, champ DEC : 95 arcmin.
 
Système autoguideur :
 
FS-60 utilisée au foyer (focale = 355mm).
Webcam Toucam pro1 (TUC Led, avec LP sur USB) avec capteur noir et blanc 1/4" (merci Gilles pour la modif).
Echantillonnage 3.25 arcsec par pixel.
Système de guidage TGM-1 (le TGM-2 est un peu trop lourd pour ce setup avec EM-200).
Flip mirror pour centrage de l'étoile guide.
 
Monture : EM-200 Temma2 sur trépied bois SE-S (court).
Interface autoguidage sur port parallèle (merci Riton).
 

Logiciels (Linux Debian) :


Acquisition CCD : AudeLA-1.4.0.
 
Controle monture : temma.pl et XEphem.
 
Acquisition webcam : QAstrocam (en mode alignement).
Cadence webcam : 5 img/sec.
(essais moins concluants avec la webcam en mode LP 0.6s et flux shifts direct)
 
Autoguidage : autoguide.pl.
Flux shifts moyenne glissante soit environ 2 corrections par seconde (à 5 img/sec).
Tolérance de guidage 0.6 pixel.
Vitesse de rattrapage 20% en RA et DEC.
 
Prétraitement : AudeLA-1.4.0.
- soustraction du noir median.
- division par le flat median.
- sélection des images par tri FWHM.
- registration (register2).
- addition sigma-kappa (ssk) (sur les conseils de Laurent qui me recommandait l'équivalent sous Prism).
- ddp manuel : méthode Thierry Legault, fonction Kx/(K+x).
 
Finitions :
 
- Iris (via wine) : masque flou de contraste 0.6 à 0.8 et finesse 1.0 à 1.2.
 
- Gimp : niveaux et courbes.
 
J'ai opté pour des images claires et lumineuses sur mon écran de portable.
Cet écran a un niveau de luminosité très élevé dont l'ajustement se fait au détriment du contraste.
 
Bref Linux de A à Z cette fois encore mais fo la foi quand on voit Laurent piloter son scope sous Prism :)
Reste encore du boulot à faire sous cet OS libre pour avoir des outils astro aussi complets et pratiques :)
 
 

Les images :

 
Ci-dessous les images sont réduites d'un facteur 0.5x environ.
Cliquez sur le lien full pour voir en taille originale au format png.
Le poids des images full est d'environ 1.2Mo.
 
IC5070
 
Nuit du 12/07/07, transparence très bonne, turbu faible.
IC5070 (Le Pélican) exp 19 * 10 minutes.
FWHM lors de la MAP : 1.6 pixel.
Autoguidage à 5 img/sec.
Image full, binning 1/1.
Image full, binning 1/1, version plus contrastée.
 
 
NGC7000
 
Nuit du 14/07/07, transparence moyenne, turbu moyenne.
NGC7000 (North America) exp 41 * 5 minutes.
FWHM lors de la MAP : 1.75 pixel.
Autoguidage avec temps d'expo 0.6s sur les 20 premières poses et ensuite à 5 img/sec.
Image full, binning 1/1.
Image full, binning 1/1, version plus contrastée.
 
 
M16
 
Nuit du 13/07/07, transparence moyenne, turbu faible.
M16 exp 28 * 5 minutes.
FWHM lors de la MAP : 1.6 pixel.
Autoguidage à 5 img/sec.
Image full, binning 1/1.
Image full, binning 1/1, version plus contrastée.
 
 

Les tests :

 

Vérification de la collimation :

 
Flat median
 
Centrage du vignettage vu avec le flat median (réduction 0.5x).
Les flats ont nécessité un temps d'expo de 40sec à cause du filtre HA 6nm.
(noirs de flats obligatoires).
 
CCDInspector collimation
 
CCDInspector : vérification de la collimation sur une des images prétraitée de M16 (expo 300sec).
Bien que le télescope pointe assez bas à l'horizon la collimation tient bon.
Après l'installation, une petite retouche d'assiète du primaire était nécessaire après un trajet de 800 km.
 
CCDInspector champ 3D
 
CCDInspector : répartition des FWHM dans l'image.
La taille des pixels de 9m et la modeste taille du capteur offrent une tolérance bienvenue sur ce type de Newton très ouvert.
D'autre part le faible poids (moins d'un kg) et la compacité de la camera contribuent à la stabilité de la collimation.
 
 

Tests de tracking :

 
script peview.pl : sans autoguidage
 
Tracking sans autoguidage (affichage avec script peview.pl).
Les valeurs en pixels sur l'axe Y sont à multiplier par l'échantillonnage de 3.25 arcsec par pixel.
En vert la courbe RA redressée. En rouge la pente RA. En bleu la courbe DEC.
C'est l'état d'une EM-200 saine mais jamais réglée par manque de temps.
La chaleur nocture de la région libère des jeux maximum sur la transmission sans grandes conséquences.
 
script peview.pl : avec autoguidage expo 0.6s (mode LP)
 
Tracking avec autoguidage webcam en mode longue pose : 0.6sec (valeurs en pixels sur axe Y).
En rouge la courbe RA brute. En bleu la courbe DEC.
(nuit du 14/07 pendant les 20 premières acquisitions sur NGC7000)
 
script peview.pl : avec autoguidage expo 0.2s (5img/sec)
 
Tracking avec autoguidage webcam en mode 5img/sec (valeurs en pixels sur axe Y).
(nuit du 14/07 pendant les 20 dernières acquisitions sur NGC7000)
En rouge la courbe RA brute. En bleu la courbe DEC.
Sur ce type de nuits assez stables mais sans doute de manière assez générale c'est un poil meilleur à cette cadence de 5 img/sec (à suivre).
 
script autoguide.pl et QAstrocam
 
Autoguide.pl et QAstrocam en action.
(nuit du 14/07 pendant les 20 dernières acquisitions sur NGC7000).
Le carré rouge correspond au seuil max fixé à 0.6 pixel.
Le carré blanc correspond à 1 pixel.
Les 2 rattrapages possibles par secondes sont quasi incessants.
 
Mise à jour au 09/08/07

 
    Retour accueil   Images suivantes